Crise de l’euro : éloge de la dévaluation

En d’autres termes, les uns attribuent aux conditions extérieures une influence positive et les autres une action négative : dans la première hypothèse, cette cause susciterait des variations, dans la seconde, elle ne ferait qu’en éliminer.Je regarde de plus près : je découvre des mouvements commencés, mais non pas exécutés, l’indication d’une décision plus ou moins utile, mais non pas la contrainte qui exclut le choix.La raison individuelle sacrifiée d’abord sans restriction à la raison commune, et l’indépendance radicale de cette même raison individuelle défendue ensuite avec une fierté digne de Descartes ; la raison commune présentée d’abord sous le nom d’universelle et réduite à n’être plus que la raison générale ; l’autorité de la majorité proclamée sans que l’on puisse savoir s’il s’agit de la majorité de l’espèce humaine, ou d’un nombre d’hommes déterminé, ou d’un nombre quelconque, ou des personnes seules dont nous sommes entourés, ou de celles que leurs études spéciales et la force de leur esprit él »Nous sommes encore à mi-chemin de ce bouleversement », note Christian Navlet.C’est un plaisir de ce genre que le drame nous procure.Toute conjecture sur ces grands problèmes paraîtra toujours bizarre à quiconque ne l’adoptera pas explicitement, et ne convaincra jamais personne aussi fermement que son auteur.Le Conseil européen des 23 et 24 octobre réuni à Bruxelles qui a approuvé le paquet « Energie-Climat 2030 » a aussi ouvert la porte à une Union de l’énergie qui lui permettra un suivi régulier des questions énergétiques.Il n’en est pas moins vrai que ces privilégiés voudraient entraîner avec eux l’humanité ; ne pouvant communiquer à tous leur état d’âme dans ce qu’il a de profond, ils le transposent superficiellement ; ils cherchent une traduction du dynamique en statique, que la société soit à même d’accepter et de rendre définitive par l’éducation.Ainsi, dans l’idéalisme comme dans le réalisme, on pose l’ un des deux systèmes, et on cherche à en déduire l’autre.Ces mouve­ments intérieurs de répétition et de reconnaissance sont comme un prélude à l’attention volontaire.La philosophie DE Spencer visait à prendre l’empreinte des choses et à se modeler sur le détail des faits.