De l’impôt sanction à l’impôt productif

On n’insistera jamais assez sur ce qu’il y a d’artificiel dans la forme mathématique d’une loi physique, et par conséquent dans notre connaissance scientifique des choses[7].Voulez-vous que la réplique me paraisse tout à fait spirituelle ?L’énergie utilisable que l’explosif recèle se dépensera, sans doute, au moment de l’explosion ; mais elle se fût dépensée plus tôt si un organisme ne s’était trouvé là pour en arrêter la dissipation, pour la retenir et l’additionner avec elle-même.Et si, dans la vie privée – où les vertus languissantes se sentent de la médiocrité des conditions ; où elles sont ordinairement sans force, parce qu’elles sont presque toujours sans action; où, faute d’être pratiquées, elles s’éteignent comme un feu qui manque de nourriture – si, dis-je, dans la vie privée, la sincérité produit de pareils effets, que sera-ce dans la cour des grands?Oui, ces esprits chimériques, ces exaltés, ces fous si étrangement raisonnables nous font rire en touchant les mêmes cordes en nous, en actionnant le même mécanisme intérieur, que la victime d’une farce d’atelier ou le passant qui glisse dans la rue.Qui doit bénéficier du chèque énergie?Pénétrons-nous alors de cette idée, ne perdons jamais de vue la relation particulière de l’objet au sujet qui se traduit par une vision statique des choses : tout ce que l’expérience nous apprendra de l’un accroîtra la con­naissance que nous avions de l’autre, et la lumière que celui-ci reçoit pourra, par réflexion, éclairer celui-là à son tour.Le problème le plus délicat des smart cities est probablement celui de la participation citoyenne.Après que les deux marchés se soient écrasés de manière spectaculaire, la crédibilité de la profession a été touchée de plein fouet.Le gouvernement reproduit la même erreur que durant l’été 2012 avec son discours sur la nécessité de « faire payer » les riches.Or, si l’impénétrabilité était réellement une qualité de la matière, connue par les sens, on ne voit pas pourquoi nous éprouverions plus de difficulté à concevoir deux corps se fondant l’un dans l’autre qu’une surface sans résistance ou un fluide impondérable.Depuis juillet, Arnaud de Lummen s’active à ce nouveau concept.