Entre l’État et le marché, quelle « troisième voie » ?

Une gestion prudente des finances publiques doit aussi conduire à établir un certain nombre de garde-fous dans l’établissement du budget pour se prémunir contre les erreurs d’exécution : en analysant les budgets des cinquante dernières années, nous avons constaté que leur exécution est très volatile, et que sur la période 1990-2013, il existe une chance sur vingt de se tromper à hauteur de presque 3% du produit intérieur brut (PIB)!La franchise est regardée comme un vice dans l’éducation.Le bitcoin peut donc vite prendre racine en Inde.Ne parlons donc pas d’une ère de la magie à laquelle aurait succédé celle de la science.On rit de Sancho Pança renversé sur une couverture et lancé en l’air comme un simple ballon.Elle doit revendiquer une base industrielle puissante, créative et modernisée.Mais que l’agent vivant soit ici le tremblement de terre lui-même, qu’il n’ait pas d’autre activité, pas d’autre propriété, que ce qu’il est coïncide par conséquent avec ce qu’il fait, tout le récit en témoigne.Que penser de ces propositions ?Quand cet historien considérera notre présent à nous, il y cherchera surtout l’explication de son présent à lui, et plus particulièrement de ce que son présent contiendra de nouveauté.Mais on en dirait autant de l’induction.Sur ce sommeil profond la psycho­logie devra diriger son effort, non seulement pour y étudier la structure et le fonctionnement de la mémoire inconsciente, mais encore pour scruter les phénomènes plus mystérieux qui relèvent de la « recherche psychique ».Maintenant, il y a une autre méthode de composition, plus ambitieuse, moins sûre, incapable de dire quand elle aboutira et même si elle aboutira.La superstition européenne Passons sur le rouleau compresseur du libéralisme exaspérant de Bruxelles.Voilà la définition cherchée de l’égalité.Comme l’a souligné Antonio Fiori : « La mesure dans laquelle la politique et l’économie mondiale seront façonnées en accord avec nos valeurs et nos intérêts dépendra en grande partie de la capacité de notre système économique et politique à opérer en faveur du plus grand nombre de citoyens. »De sorte qu’en définitive notre science tend toujours au mathématique, comme à un idéal : elle vise essentiel­lement à mesurer ; et là où le calcul n’est pas encore applicable, lorsqu’elle doit se borner à décrire l’objet ou à l’analyser, elle s’arrange pour n’envisager que le côté capable de devenir plus tard accessible à la mesure.L’univers n’est point une œuvre extrême, en mal comme en bien ; ce serait quelque chose d’être absolument mauvais, et l’absolu n’est point de ce monde.Cela demandera du temps et surtout de la volonté.