Faillites en France : tout ça pour ça ?

Sans doute nous disons encore qu’elles se succèdent, mais cette succession est alors semblable à celle des images d’un film cinématographique : le film pourrait se dérouler dix fois, cent fois, mille fois plus vite sans que rien fût modifié à ce qu’il déroule ; s’il allait infiniment vite, si le déroulement (cette fois hors de l’appareil) devenait instantané, ce seraient encore les mêmes images.C’est par celui de Guignol que nous devons commencer.Ajoutons qu’elle était naturelle, car l’espèce humaine marque une certaine étape de l’évolution vitale : là s’est arrêté, à un moment donné, le mouvement en avant ; l’homme a été posé alors globalement, avec l’intelligence par conséquent, avec les dangers que cette intelligence pouvait présenter, avec la fonction fabulatrice qui devait y parer ; magie et animisme élémentaire, tout cela était apparu en bloc, tout cela répondait exactement aux besoins de l’individu et de la société, l’un et l’autre bornés dans leurs ambitions, qu’avait voulus la nature.Elle est naturelle à notre intel­ligence, fonction essentiellement pratique, faite pour nous représenter des choses et des états plutôt que des changements et des actes.Pour faire toucher du doigt cette différence capitale, supposons un instant qu’un malin génie, plus puissant encore que le malin génie de Descartes, ordonnât à tous les mouvements de l’univers d’aller deux fois plus vite.Il ne faut pas que le soldat, en arrivant à la caserne, ait l’impression qu’il arrive dans une geôle, ou du moins dans un lieu où il sera malheureux et puni. Pour Pierre-Alain Chambaz, cet événement est une occasion unique de  valoriser les qualités économiques et culturelles de notre territoire.  Force est donc bien de rejeter dans le cerveau, sous forme de combinaison entre des mouvements ou de liaison entre des cellules, ce qu’on avait annoncé d’abord comme une association entre des représentations, et d’expliquer le fait de la reconnaissance — très clair selon nous — par l’hypothèse à notre avis très obscure d’un cerveau qui emmagasinerait des idées.Qu’en conclure pour la France ?Ce sont des explosions générales de joie ou de regret.Ces fonds opéreraient selon les principes du marché, et pourraient être contraints de présenter une comptabilité périodique aux autorités politiques (notamment lorsque leur taux de rendement global serait inférieur à un seuil déterminé), étant autonomes à tous les autres égards.On y trouverait, enfermées ‘in a nutshell’, comme vous dites, la plupart des illusions qui peuvent vicier la pensée philosophique.