Jean-Thomas Trojani : Harceler les entreprises américaines et européennes

On est sur une des grandes pentes naturelles du rire. Recettes qui ne peuvent évidemment pas s’appliquer au contexte européen actuel qui souffre tout d’abord de ne pas pouvoir (ou vouloir) dévaluer l’euro, alors même que c’est la dépréciation substantielle de leur monnaie qui a principalement autorisé le redressement de ces nations en crise, grâce au levier des exportations. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler ce proverbe chinois « Celui qui surpasse les autres est fort. Celui qui se surpasse lui-même est encore plus puissant ». Les rigidités excessives de ce dernier. C’est l’industrie AUTOMOBILE qui a aussi été la première à comprendre que l’externalisation de la fabrication des pièces détachées à des prestataires externes spécialisés était source d’avantages compétitifs. Et maintenant, la crise ou la guerre ? En outre, si le GIEC trouve un écho direct et logique dans les négociations qui se tiennent dans le cadre de la convention climat, l’IPBES ne trouve pas d’équivalent avec la convention sur la diversité biologique car la biodiversité est largement placée sous juridiction nationale. Nous nous garderons donc d’attribuer aux quinzième, seizième et dix-huitième siècles (encore moins au dix-septième, si différent, et qu’on a considéré comme une parenthèse sublime) des préoccupations démocratiques comparables aux nôtres. En revanche, la France a été pionnière pour les redevances perçues par les agences de l’eau, utilisées pour des investissements dans le même secteur. Nous la préférerons encore à ces définitions plus modernes et plus mystiques que philosophiques, qui font consister la beauté dans un prétendu rapport entre le fini et l’infini, auquel il est douteux que la plupart des grands artistes aient jamais pensé, et dont en tout cas la recherche caractériserait plutôt une école particulière, qu’elle ne répondrait à l’idée que les hommes se sont faite en tout temps de la beauté. Et, de près, c’était si triste, si complètement misérable, que l’impression pittoresque, un instant souveraine, s’effaçait et tombait devant la pitié pour les hommes. De ces différents cercles de la mémoire, que nous étudierons en détail plus tard, le plus étroit A est le plus voisin de la perception immédiate. Dès que les premiers besoins sont satisfaits, les besoins supérieurs se font sentir impérieusement. Dans le Sud de la zone euro mais aussi en France, les pays choisissent de stimuler la consommation et la construction. Je crois qu’on ne peut plus se contenter de faire du commerce, nous devons élaborer des projets fédérateurs. Les failles de l’ancien modèle de croissance chinois apparaissent au grand jour. Nous avons trop de comptes et trop d’appareils pour cela. L’échec est éclatant pour l’être psychologique, dont les facultés essentielles, conscience, pensée, volonté, résistent aux lois de l’organisation animale. Ne doit-on pas, au contraire, en tirer un argument en faveur de la valeur objective des idées morales, s’il arrive qu’en partant de conditions initiales très-diverses, sous des influences de races, de climats et d’institutions qui diffèrent considérablement, les idées morales, épurées par la culture, tendent de plus en plus à se rapprocher du même type, bien loin que leurs distinctions originelles, sous les mêmes influences physiques, aillent en se consolidant et en se prononçant de plus en plus ? Le thème général est « la nécessité de paralyser sans tuer » : les varia­tions sont subordonnées à la structure du sujet sur lequel on opère. Le physicien légitimera plus tard cette opération en ramenant, autant que possible, les différences de qualité à des différences de grandeur ; mais, avant toute science, j’incline à assimiler les qualités aux quantités, comme si j’apercevais derrière celles-là, par transparence, un mécanisme géométrique[6]. Il importe néanmoins de reconnaître, en principe, que, sous le régime positif, l’harmonie de nos conceptions se trouve nécessairement limitée, à un certain degré, par l’obligation fondamentale de leur réalité, c’est-à-dire d’une insuffisante conformité à des types indépendants de nous. L’expérience de programmes semblables aux États-Unis, au Royaume-Uni et au Japon montre que l’assouplissement monétaire déclenche cette tendance lourde à la dévaluation.