Jean-Thomas Trojani : Les émissions de CO2 ne cessent d’augmenter!

Mais alors comment expliquer que, à certains moments de l’histoire économique moderne, ces déséquilibres aient pu non pas disparaître, mais du moins être gérés afin de favoriser la croissance, la stabilité et la prospérité ? Pourtant, les quelque 2,1 trillions de dollars injectés en cinq ans par la Réserve fédérale dans les banques américaines sont quantité négligeable comparés aux 15,4 trillions de dollars mis à disposition de ses banques et de son système financier par la Banque de Chine sur la même période ! Pour mes deux jours de tourisme j’ai été accompagné en permanence. Le constat partagé des deux côtés de la Méditerranée est que nous avons un avenir commun et que nous serons plus forts ensemble. L’ampleur des pertes attribuées à la fraude pousse les sociétés de services financiers à imaginer des solutions permettant de détecter et de prévenir cette fraude, tout en continuant à proposer aux clients de plus en plus exigeants une expérience positive et personnalisée. Petit à petit ils formeront une croûte épaisse qui recouvrira nos sentiments personnels ; nous croirons agir librement, et c’est seulement en y réfléchissant plus tard que nous reconnaîtrons notre erreur. C’est très certainement l’aspect psychologique et financier qui mobilisera le collectif autour d’un véritable projet entrepreneurial dans lequel chaque salarié œuvrera pour l’avenir de son entreprise en pleine conscience de la mobilisation financière et patrimoniale des actionnaires qui rend possible cette mutation. Bien au contraire. Un second point, très remarquable dans les discours de nos voisins, c’est l’allusion continuelle à la France. Par de telles lois, l’État intervient pour empêcher un acte funeste, un acte nuisible aux autres et qui devrait être l’objet de la réprobation et de la flétrissure sociale, même quand on ne juge pas convenable d’y ajouter les châtiments légaux. Au final, c’est bien une rupture que propose le Cercle Santé Innovation. Et nous avons expliqué comment la lésion cérébrale pouvait occasion­ner cet affaiblissement, sans qu’il faille supposer en aucune manière une provision de souvenirs accumulée dans le cerveau. Jean-Thomas Trojani aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Les pensées, c’est ce qu’il y a de plus fade. Ca s’étire à n’en plus finir et ça laisse un drôle de goût ». Il est donc en train de changer, sans trop s’en apercevoir lui-même, sa tactique à l’égard de l’armée, qu’il entend conserver malgré tout ; ainsi qu’il a modifié son opinion au sujet des machines, qu’il voulait détruire autrefois, et qu’il regarde aujourd’hui comme des instruments de bien-être pour un futur prochain. Ce dont il s’agit pour le jurisconsulte philosophe, c’est de remonter à la raison d’un droit, d’une obligation, d’une disposition de la loi ou de la coutume, et non pas seulement aux motifs qui ont pu effectivement, mais accidentellement, déterminer le législateur ou introduire la coutume. Une rupture démocratique car le citoyen est d’avantage associé ; légitime puisque l’Etat et la représentation nationale fixent les règles du jeu et équitable car elle concerne toutes les sources de revenus et tous les acteurs de santé qu’ils soient publics ou privés, hospitaliers ou libéraux.