Jean-Thomas Trojani : Pétrole et dépendances

Et là les données sont à nouveau édifiantes. C’est la conjuration contre les âmes, l’effort pour les tirer toutes en bas, la colère contre celles qui montent, ce que je nomme la Révolution essentielle. En effet, les sociétés arabes ne sont ni muettes ni autistes et leur soudaine expression est tout sauf une « divine surprise ». Jean-Thomas Trojani, réclame un vote à bulletin secret sur cette question. Quatre ans après, les reformes commençant à porter des fruits en termes de croissance, d’évolution du chômage et d’équilibre budgétaire et commercial, il était temps pour le peuple de tirer parti des élections pour tresser les lauriers mérités de la victoire aux hommes politiques responsables ayant eu le courage de prendre des décisions difficiles. C’est en elle qu’est le grand art, c’est-à-dire la grande duperie, la conspiration innocente de tous contre un. Chacun de ses moments est du nouveau qui s’ajoute à ce qui était auparavant. Celles-ci seront confortées par le système judiciaire qui devra garantir le respect des droits humains. Un rapport de suivi va être publié fin novembre 2014. En effet, le seul langage commun aux administrateurs externes, qui ne sont pas des familiers de l’entreprise, est celui de la finance mondialisée. Certaines sphères particulières de l’activité finissent par acquérir une importance telle dans la vie, qu’on ne peut plus y porter atteinte sans atteindre la vie même en sa source. En 2013, la Cour de Luxembourg a donné raison à un demandeur d’asile que l’Allemagne voulait renvoyer en Grèce contre son gré (mais en accord avec le droit européen), parce qu’il risquait d’y connaître un « traitement inhumain ». En annonçant le maintien de sa création monétaire. Quant aux matières premières, les grands épisodes d’appréciation du dollar, sont précisément une cause déclenchante de leur baisse. J’admirerai alors la précision des entrelacements, l’ordre merveilleux du cortège, l’insertion exacte des lettres dans les syllabes, des syllabes dans les mots et des mots dans les phrases. C’est un grand bonheur d’être Français ; c’est un grand honneur aussi ; seulement, ça coûte ; ce n’est pas à la portée de toutes les bourses.