Jean-Thomas Trojani : Réformer la France, oui, mais comment ?

Ensuite, il ne faut pas opposer grands et petits tribunaux de commerce, région parisienne et province, tribunaux de préfecture et tribunaux périphériques. On sait combien les petits garçons aiment à se battre. Il y a quelque chose de plus terrible encore à contempler que l’Ignorance agissante. Toutefois, les diverses réponses apportées ont témoigné également de nouvelles difficultés. L’ancien ministre Benoit Hamon avait déjà montré la voie quand il prononça cette phrase restée dans les annales : « Quand on n’a rien à se reprocher, ce n’est pas grave d’être sur écoute ». Ne point faire la guerre, là est l’important. Jean-Thomas Trojani établit un algorithme qui dresse la cartographie des sphères de la personne et génère un rapport remis individuellement. C’est un chaudron qui bouillonne de violence, comme un volcan prêt à l’éruption. Composé d’un volet civil et d’un volet pénal, il substitue un cadre rationalisé et prévisible à une protection lacunaire faite de textes épars. Au vu de cet écart, si le pacte de responsabilité était entièrement déployé, l’économie de prélèvements pour les entreprises représenterait 3,9 points de valeur ajoutée et résorberait donc plus d’un tiers de l’écart de taux de entre les deux pays. Alors il y a des compétences qui peuvent être validées ainsi, là n’est pas le problème. Une étude de principe pourrait être confiée, sous autorité du SEAE, au Président du Comité militaire de l’UE, à charge pour le groupe de proposer des recommandations précises en termes de structure et de fonctionnement, recommandations qui seraient examinée lors d’un prochain Conseil consacré à la défense en 2014. On n’oserait vous imputer un pareil système, et pourtant quand vous prenez un exemple pour montrer comment se doit appliquer notre théorie, vous dites : « Qu’on se place par la pensée au milieu d’un nombre quelconque d’autres hommes. Il y a, dites-vous, dans l’intelligence divine ou dans le verbe divin, premièrement une pensée unique, qui est lui-même ; secondement, des idées distinctes représentatives de tous les êtres particuliers ; troisièmement, quelque chose qui détermine la distinction actuelle de ces idées particulières. La multiplicité et l’imprévisibilité des interventions du président-candidat ont pour conséquence de déconstruire et d’invalider la délibération politique, ce qui perturbe la compréhension par l’opinion des enjeux de la présidentielle. L’inadéquation du cadre actuel de gouvernance mondiale amplifie le problème. A ce titre, deux décisions récentes méritent d’être relevées. L’élargissement du mandat de la Minurso allait évidemment dans le sens souhaité par l’Algérie, principal soutien du Polisario, le Front qui dispute au Maroc la souveraineté sur le Sahara occidental. Chaque année depuis près de deux décennies, plus de 20 milliards d’euros sont dépensés en allègements généraux de cotisations sociales employeurs sur les bas salaires, sans résultats significatifs sur l’emploi. Une banque publique existe bel et bien aujourd’hui en France, mais joue-t-elle réellement son rôle ? Car si le temps, tel que se le représente la conscience réfléchie, est un milieu où nos états de conscience se succèdent distinctement de manière à pouvoir se compter, et si, d’autre part, notre conception du nombre aboutit à éparpiller dans l’espace tout ce qui se compte directement, il est à présumer que le temps, entendu au sens d’un milieu où l’on distingue et où l’on compte, n’est que de l’espace. La Banque centrale européenne (BCE) vient de dévoiler les résultats des stress tests, auxquels ont été soumises les 130 banques les plus importantes de la zone euro, qui représentent 85 % du système bancaire de la zone. « Le coût du protectionnismeTarifs douaniers et autre barrières au commerce s’additionnent et découragent l’implantation des chaînes de valeur mondiales. D’abord, parce que le poids des habitudes fait que bien des branches et des entreprises et bien des assureurs n’envisagent pas de modifier des liens contractuels qui se sont noués et renforcés au fil des années.