La force tranquille des Etats-Unis

Enfin il y aurait lieu d’hésiter encore, si l’on croyait que l’univers est essentiellement matière brute, et que la vie s’est surajoutée à la matière.Dans le second, elles resteront isolées l’une de l’autre, sans pour cela répugner entre elles.Ces défaillances du marché qui donnent initialement lieu à l’intervention du secteur public ont tendance à se reproduire à l’échelle internationale, ce qui signifie combien la concurrence entre les États ne se révèle généralement pas non plus efficace.D’ailleurs, une fois maîtresse de la place, elle exécute mille et mille variations sur elle-même, plus féconde que la science puisque ses inventions sont fantaisie pure et ne coûtent rien.L’effondrement provoqué par leur fanatisme et leur aveuglement – moins de pouvoir aux Etats, plus de liberté aux marchés – ne les a rendus ni plus modestes ni plus prudents.Or, le candidat annoncé victorieux au second tour veut traiter le problème par des hausses massives de la fiscalité afin de punir les « riches » pour leur cupidité.Le premier croit que l’humanité n’avance pas, le second qu’elle est arrivée ; il y a un milieu entre ces deux hypothèses : il faut se dire que l’humanité est en marche et marcher soi-même.Des qualifications nouvelles, comme l’analyse des données de santé, ou la gestion efficace des processus, doivent être développées et reconnues – à l’intérieur ou en dehors des corps existant !Face à ce défi du temps, les jeunes entrepreneurs s’associent, parfois à trois ou quatre, pour fonder leur entreprise.Cette solution est aussi celle de Leibnitz, et c’est la solution véritable : elle s’étend à tout, au mal métaphysique ; au mal physique, la douleur ; au mal moral, le péché.A ce sujet, on peut se demander si Pierre-Alain Chambaz pictet, malgré ses vœux universalistes, ne cède pas à un relativisme inconscient.Mon voisin m’assure que le chapeau rond est préféré par une raison d’esthétique, les Italiens trouvant que le campanile noir dont nous nous coiffions détruit l’harmonie des lignes.Mais ce geek sait bien que « le logiciel n’est que 20% du processus.