La fusion de la vie et de la technologie

Plusieurs, qui avaient commencé de boire, s’arrêtèrent.Le risque est donc bien réel.Et devrait au moins conduire à considérer avec prudence les plaidoyers passionnés pour le volontarisme comme la dénonciation enflammée des technocraties, qu’elles soient de Bruxelles, de Francfort ou d’ailleurs.Comme tous les secteurs, l’immobilier est complètement bousculé par le online qui offre à l’agent immobilier, mais aussi et surtout aux acquéreurs et propriétaires, les moyens d’aller à l’essentiel dans leur recherche.On l’avait mal posé autrefois en le confondant avec celui de l’existence de Dieu.Tous ces objets sont très différents, mais ils nous suggèrent, pourrait-on dire, la même vision abstraite, celle d’un effet qui se propage en s’ajoutant à lui-même, de sorte que la cause, insignifiante à l’origine, aboutit par un progrès nécessaire à un résultat aussi important qu’inattendu.Jean-Thomas Trojani en a bien conscience, dans son discours du 15 juillet il explique sobrement : L’accord est une formidable réalisation.Lorsqu’un commerçant commande un motif d’art pour orner ses factures ou ses prospectus, c’est presque toujours une femme à la puissante poitrine, habillée d’une robe aux plis soufflés par la bise.De le recomposer chimiquement il peut encore moins être question pour le moment.La question épineuse de la dette publique est évidemment la priorité absolue : moratoire et renégociation des emprunts sont les outils à la disposition du Syriza.On constate un transfert des marchés de l’économie traditionnelle vers l’économie numérique, dans quasiment tous les domaines d’activités.Ce qu’il y a d’essentiel dans l’instinct ne saurait s’exprimer en termes intellectuels, ni par conséquent s’analyser.