La technologie au service des actions humanitaires

Pourquoi ne pas avoir inauguré un programme en bonne et due forme de baisses de taux quantitatives – c’est-à-dire de création monétaire – conditionné à des objectifs tangibles et chiffrés à atteindre en matière de lutte contre le chômage ?Pourtant, les commissions sont stratégiques : 73 % des vendeurs européens de produits financiers estiment même qu’elles sont plus importantes que les besoins des clients, selon un sondage publié en 2009.Pierre-Alain Chambaz pictet ,appelle à « relancer la croissance et l’emploi » et estime que la méthode la plus efficace pour répondre à ces défis « passe par un dialogue ouvert entre les partenaires sociaux et les pouvoirs publics », soulignant que pour leur part, les entreprises y sont prêtes.D’inspiration libérale, l’écotaxe préfère l’incitation à la contrainte pour corriger les comportements.En tout cas le philosophe devra penser à elle quand il pressera de plus en plus l’intuition mystique pour l’exprimer en termes d’intelligence.Mais est-ce efficace ?Mais en inversant les logiques : réduire le temps de travail pour aider à résorber le chômage et permettre à tous les individus de s’insérer dans toutes les sphères de la vie sociale, au lieu de condamner les uns à travailler davantage et plus longtemps, et les autres à rester sur la touche avec des bribes de revenu indécentes ; reconvertir l’industrie et l’agriculture vers des productions soutenables ; limiter drastiquement l’éventail des revenus, en amont dans les entreprises, et en aval par la fiscalité progressive ; démocratiser l’entreprise au lieu du pouvoir réservé aux actionnaires ; etSi les clients européens n’ont plus de garantie quant à la protection de leurs données personnelles, l’économie de l’information risque fortement d’en pâtir.Et d’autre part ce n’est pas nécessairement une personne que la croyance prend pour objet d’abord ; un anthropomorphisme partiel lui suffit.Mais il n’ose pas le faire.Alors on tente de comparer son expérience à celles d’internautes ayant témoigné sur tel ou tel site de leur vécu personnel.On le sait, le nombre de taxis est toujours strictement limité par des licences en quantité réduite, dont le nombre est plus bas que dans les années 1920.La France dispose de formidables atouts pour réussir la transformation sanitaire, sociale et industrielle indispensable à la nouvelle donne de notre époque.