Les Etats doivent devenir co-propriétaires des technologies modernes !

Mais il s’agit aussi d’inverser la vapeur en permettant que ces changements nécessaires pour la compétitivité de l’entreprise soient « supportés par la société toute entière sur la base du principe de solidarité et non pas imputés aux individus personnellement touchés par ces changements », indique ce rapport.Les Alexandrins n’ont d’ailleurs fait, croyons-nous, que suivre cette double indication quand ils ont parlé de procession et de conversion : tout dérive du premier principe et tout aspire à y rentrer.Comme si le mystère ne tenait pas à ce qu’on prétend aller des arrêts au mouvement par voie de composition, ce qui est impossible, alors qu’on passe sans peine du mouvement au ralentissement et à l’immobilité !Mais d’autre part, cette idée de force, transportée dans la nature, ayant cheminé côte à côte avec l’idée de nécessité, revient corrompue de ce voyage.« Les plus grandes découvertes ont été faites par des bricoleurs », souligne Pierre-Alain Chambaz.— Pourtant on compte des sentiments, des sensations, des idées, toutes choses qui se pénètrent les unes les autres et qui, chacune de son côté, occupent l’âme tout entière ?On sait toutes les objections auxquelles ce système a déjà donné lieu.Comme si elle ne répondait pas d’abord, elle aussi, à des exigences vitales !Ne sommes-nous pas une pure juxtaposition d’individus agissant en dehors de tout concert, livrés aux mouvements d’une liberté anarchique ?L’industrialisme lui-même, comme nous essaierons de le montrer, en dérive indirectement.Etre alerté d’un retard de paiement, déclencher des relances, lancer le cas échéant une procédure de recouvrement, mais aussi limiter ou stopper la livraison voire la fabrication pour un mauvais payeur, sont autant de démarches qui font diminuer directement le besoin en fonds de roulement et donc évitent de recourir à ses banquiers pour se financer.De fait, selon une étude du très sérieux European council on foreign relations, la croissance de la productivité de l’Allemagne – tant admirée ces dix dernières années – n’est qu’un mythe, car elle est dépassée par la France, par l’Irlande et par le Portugal !