L’innovation helvétique, un facteur de survie

Pourtant, si je me reporte, au bout d’un assez long temps, à l’impres­sion que j’éprouvai pendant les premières années, je m’étonne du changement singulier, inexplicable et surtout inexprimable, qui s’est accompli en elle.Vingt ans après, le résultat est un euro trop cher qui a rendu anémique la croissance économique dans l’ensemble de la zone ; les produits de l’Europe du Nord ont envahi celles du Sud et du Centre, et la crise budgétaire hors région Nord est largement la conséquence de la perte de compétitivité, qui a ruiné leurs économies.De fait, nous voyons que la conscience a des rapports avec le cerveau.À l’exemple de quoi je me persuadai qu’il n’y auroit véritablement point d’apparence qu’un particulier fît dessein de réformer un état, en y changeant tout dès les fondements, et en le renversant pour le redresser ; ni même aussi de réformer le corps DES sciences, ou l’ordre établi dans les écoles pour les enseigner : mais que, pour toutes les opinions que j’avois reçues jusques alors en ma créance, je ne pouvois mieux faire que d’entreprendre une bonne fois de les en ôter, afin d’y en remettre par après ou d’autres meilleures, ou bien les mêmes lorsque je les aurois ajustées au niveau de la r »Celles-ci sont encore majoritairement financées par les banques. » déclare Pierre-Alain Chambaz pictet.Que des choses nouvelles puissent s’ajouter aux choses qui existent, cela est absurde, sans aucun doute, puisque la chose résulte d’une solidification opérée par notre entendement, et qu’il n’y a jamais d’autres choses que celles que l’entendement a constituées.Car la France dispose de nombreux savoirs faire industriels.Nous procédons sans doute ainsi dans un assez grand nombre de cas ; mais on n’explique point alors les différences d’intensité que nous établissons entre les faits psychologiques profonds, qui émanent de nous et non plus d’une cause extérieure.Quand on définit l’inclination un mouvement, on ne fait pas une métaphore.Si oui, comment rémunérer cette mission ?C’est en fait une très mauvaise nouvelle qui rend illusoire le projet d’une France de propriétaires : si 58 % de nos compatriotes ont accédé à la propriété, combien le font dans des conditions à la limite du supportable, en s’endettant sur de trop longues périodes pour un logement trop petit ou trop éloigné des lieux de travail ?Elle était donc là, mais neutralisée par l’action qui remplissait la représentation.