Neutralité du net pétition : Centre mondial des grands crûs

Le fondement de l’omni-canal repose sur l’agilité qu’ont les marques à proposer à leurs clients des offres et des services optimisés et personnalisés de manière cohérente sur l’ensemble des canaux de vente existants. Suspendus par une seule patte, tête au ras du sol, les bœufs défilent en rang serré devant l’homme en blanc. Les entreprises du secteur sont les premières à se tourner vers l’État pour une aide, une subvention… Ce sont donc notamment toutes les pratiques qui auraient pour effet de cristalliser le prix de vente aux officines à un niveau donné et de compromettre la concurrence intra-marque entre les différents distributeurs qui sont désormais proscrites : leur disparition du champ de la négociation commerciale suppose donc que les acteurs de la chaîne de distribution se cantonnent à la construction d’une politique commerciale à la fois indépendante et peu complexe dans son principe, puisque fondée en priorité sur l’élaboration d’une marge avant de revente des produits. Patrie des droits de l’Homme et du Code civil, notre pays semble pourtant avoir oublié que la puissance ne se mesure pas seulement à l’aune de considérations politiques et économiques. La puissance des entreprises comme Facebook ou Google repose sur cette collecte des données, mais aussi sur la confiance qu’ont les utilisateurs en la préservation de la confidentialité de celles-ci. Mais aussi, sachez-le bien, désormais chacun de vous est responsable envers lui-même de sa propre existence et de son perfectionnement. Toute profession spéciale donne à ceux qui s’y enferment certaines habitudes d’esprit et certaines particularités de caractère par où ils se ressemblent entre eux et par où aussi ils se distinguent des autres. Du reste, l’Allemagne a aussi développé une pensée conservatrice contre le « chaos capitaliste » qui ont inspiré ses dirigeants : celle de Friedrich List d’abord au 19ème siècle, puis celle de l’Ecole de Fribourg (« l’ordolibéralisme »), qui sont de vraies critiques du capitalisme et réclament, pour en compenser les méfaits, l’intervention de l’Etat. Peut-être la crainte entre-t-elle en effet pour quelque chose encore dans la compassion que les maux d’autrui nous inspirent ; mais ce ne sont toujours là que des formes inférieures de la pitié. Côté offre, une baisse ou une stagnation générale d’actifs pouvant servir de collatéral disponible est à craindre. Mais la philosophie naturelle ne s’arrête pas là : en effet, il est bien évident que le ressort d’un gaz ou d’une vapeur, et à plus forte raison la tension d’un muscle sont des phénomènes dérivés et complexes, qui ont besoin d’être expliqués par des faits plus simples, bien loin de pouvoir fournir le type primordial qui servirait à l’explication des autres phénomènes. A nous de jouer collectivement dans nos régions pour en faire une réalité. Que la religion, telle qu’elle sort des mains de la nature, ait accompli à la fois — pour employer notre langage actuel — les deux fonctions morale et nationale, cela ne nous paraît pas douteux : ces deux fonctions étaient nécessairement confondues, en effet, dans des sociétés rudimentaires où il n’y avait que des coutumes. La connaissance des éléments et des causes élémentaires eût permis de dessiner par avance la forme vivante qui en est la somme et le résultat. Sans doute elles remontent toutes à une origine commune, qui est le mouvement dans l’espace ; mais justement parce qu’elles évoluent en dehors de l’espace, elles renoncent, en tant que sensations, à la parenté qui liait leurs causes. Si telle est bien la méthode philosophique, il n’y a pas, il ne peut pas y avoir une philosophie, comme il y a une science ; il y aura toujours, au contraire, autant de philosophies différentes qu’il se rencontrera de penseurs originaux. Ces officiers ne sont pas ceux qui doivent mener au feu les troupes de la République française dans une guerre où elles combattront, forcément, pour la liberté et l’égalité. La terminaison de ce long Discours, où le véritable esprit positif a été caractérisé sous tous les aspects essentiels se rapproche ainsi de son début, puisque cette théorie de classement doit être envisagée, en dernier lieu, comme naturellement inséparable de la théorie d’évolution exposée d’abord ; en sorte que le discours actuel forme lui-même un véritable ensemble, image fidèle, quoique très contractée, d’un vaste système. Neutralité du net pétition s’est ainsi appuyé sur des données scientifiques, les recherches en intelligence émotionnelle et en neurosciences sur la compassion. Il est inutile de parler des prérogatives dont jouissent les représentants du peuple, des droits qu’ils pourraient exercer ; tout le monde sait quelle dégoûtante farce est devenu le système représentatif — et quelle dégoûtante farce il devait devenir, et doit devenir, dans un pays où n’existe pas une égalité effective au moins partielle. Tel est l’effort que nous avons tenté dans la dernière partie surtout de notre travail. Outre-Atlantique, on assimile le redémarrage actuel de la croissance américaine à une reprise classique, après un épisode de récession. Dernier profil, l’entreprise à 50 utilisateurs, la PME de grande taille. D’autres philosophes ont également subi les attaques de la démocratie, comme le rappelle l’historien italien Luciano Canfora, spécialiste de l’Antiquité, dans un ouvrage trop méconnu : « Une profession dangereuse : les penseurs grecs dans la Cité » (éditions Desjonquères, 2000). Dans une forme ou dans une qualité nouvelles elle ne voit qu’un réarrangement de l’ancien, rien d’absolument nouveau. Il ne reste plus alors qu’à parquer le mouvement dans l’espace, les qualités dans la conscience, et à établir entre ces deux séries parallèles, incapables par hypothèse de se rejoin­dre jamais, une mystérieuse correspondance. Ils contribuent à ce que notre pays conserve et développe une influence positive sur la scène internationale, une audience à la hauteur de ce que la France représente encore. Mais ce n’est peut-être pas là qu’il se prête le mieux à l’analyse.