Pierre-Alain Chambaz

Et afin qu’on ait moins de difficulté à entendre ce que j’en dirai, je voudrois que ceux qui ne sont point versés en l’anatomie prissent la peine, avant que de lire ceci, de faire couper devant eux le cœur de quelque grand animal qui ait des poumons, car il est en tous assez semblable à celui de l’homme, et qu’ils se fissent montrer les deux chambres ou concavités qui y sont : premièrement celle qui est dans son côté droit, à laquelle répondent deux tuyaux fort larges ; à savoir, la veine cave, qui est le principal réceptacle du sang, et comme le tronc de l’arbre dont toutes les autres veines Notre perception, dont le rôle est d’éclairer nos actions, opère un sectionnement de la matière qui sera toujours trop net, toujours subordonné à des exigences pratiques, toujours à réviser par conséquent. Quel que soit ce rapport, quelle que soit donc la nature intime de la perception, on peut affirmer que l’amplitude de la per­ception mesure exactement l’indétermination de l’action consécutive, et par conséquent énoncer cette loi : la perception dispose de l’espace dans l’exacte proportion où l’action dispose du temps. Il faudra donc l’opérer encore, mais au profit de la durée, quand on étudiera les phénomènes internes ; non pas les phénomènes internes à l’état achevé, sans doute, ni après que l’intelligence discursive, pour s’en rendre compte, les a séparés et déroulés dans un milieu homogène, mais les phéno­mènes internes en voie de formation, et en tant que constituant, par leur pénétration mutuelle, le développement continu d’une personne libre. Il est fâcheux que la mer ait jeté SUR LE rivage de l’île du Désespoir des objets utiles, des planches, des vivres, des armes, des livres ; car cela ôte à Robinson l’occasion de déployer des efforts : il est moins riche. Les choses appartenant à la conduite sociale, aux coutumes, aux relations me semblent seules sujettes à un pouvoir discrétionnaire placé dans la loi et non dans l’individu. Dans l’intervalle, le même organe peut servir à des fonctions différentes. La stratégie du parti de la majorité ne surprend que si son but effectivement poursuivi était de remporter ces élections. Mais tous les obstacles ne sont pas levés. Les clients passent aujourd’hui plus facilement d’un canal à l’autre, qu’il s’agisse du web, du mobile ou de l’email. En premier lieu, si les banquiers centraux reconnaissent l’intérêt de réduire l’incertitude sur les taux d’intérêts futurs afin de mieux ancrer les anticipations, ils restent plutôt circonspects sur leur capacité à trouver un consensus au sein du comité de politique monétaire quant au chemin futur des taux d’intérêts à communiquer. Mais j’estime que nous ne ferons, par là, rien de révolutionnaire ; nous nous bornerons à donner la forme la plus appropriée à ce qui est le fond de toute philosophie, – je veux dire de toute philosophie qui a pleine conscience de sa fonction et de sa DESTINATION. Et moi, voyez-vous, il ne me croit pas assez sérieuse pour se confier à moi… Bonjour, Hamlet ! Et cette conversion de l’attention serait la philosophie même. Définir des orientations fortesBâtir un véritable projet impose de faire des choix stratégiques et d’exprimer des orientations fortes ; d’ouvrir des débats délicats – sur ce que veut la France dans l’Europe et dans le monde, sur nos alliances, sur nos objectifs industriels, sur la place et le rôle du nucléaire – des débats délicats mais qui sont indispensables pour redéfinir une ambition. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler ce proverbe chinois « Pour connaître la route devant toi, demande à ceux qui en reviennent ». Ces nouveaux papas étant désormais les gestionnaires du portefeuille familial, la commercialisation des produits ménagers et alimentaires pourrait désormais s’organiser autour d’eux… et continuer à flatter leurs égos. La posture allemande arrogante et supérieure qui consiste à prescrire des réformes structurelles aux autres n’est-elle pas cocasse et pitoyable, alors que ses propres mesures structurelles et relatives à son marché du travail remontent à l’ère Schroeder ? Même sous contrainte budgétaire, les pouvoirs publics ne manquent pas de leviers pour y parvenir. À plus forte raison suis-je assuré de la réalité du mouvement quand je le produis après avoir voulu le produire, et que le sens musculaire m’en apporte la conscience. Peut-être aussi faudrait-il, avant d’aller plus loin, examiner de plus près ce qu’on entend par esprit. Ce n’est, en effet, que grâce aux équivoques et aux hypocrisies derrière lesquelles il se dissimule, que l’État actuel, dont le seul rôle est de maintenir l’inégalité, peut subsister. Cela leur reviendra moins cher que la lutte, et ne fera qu’en anticiper le résultat forcé.