Pierre-Alain Chambaz

Et le dernier, de faire partout des dénombrements si entiers et des revues si générales, que je fusse assuré de ne rien omettre. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Jean-Paul Sartre, »Les gens, ils trouvent que le monde est bien comme il est, tout juste comme il est et chacun d’eux, provisoirement, puise le sens de sa vie dans celle de l’autre ». N’est-ce pas mettre les intérêts d’une philosophie particulière au-dessus des intérêts généraux du spiritualisme ? Mais si la métaphysique doit procéder par intuition, si l’intuition a pour objet la mobilité de la durée, et si la durée est d’essence psychologique, n’allons-nous pas enfermer le philosophe dans la contemplation exclusive de lui-même ? On les appelle les « entrepreneurs ». En effet, le seul langage commun aux administrateurs externes, qui ne sont pas des familiers de l’entreprise, est celui de la finance mondialisée. En revanche, il conviendrait d’utiliser cette approche par orbite afin d’assurer l’efficience de la surveillance, par un étalonnage et un ajustement au plus fin des moyens en fonction des besoins. L’objection sera faite par des publicistes qui s’honorent d’être les disciples de Rousseau. Mais le réalisme atomistique, à son tour, qui met les mouvements dans l’espace et les sensations dans la conscience, ne peut rien découvrir de commun entre les modifications ou phénomènes de l’étendue et les sensations qui y répondent. Ainsi, le doute et la croyance produisent tous deux sur nous des effets positifs, quoique fort différents. C’est une périlleuse entreprise aujourd’hui plus que jamais, que de construire un système COMPLET de philosophie. Dans ces usages courants subsiste donc quelque chose du vieux sens grec, qui marque effectivement la conjonction et la simul­tanéité (suv : avec, ensemble) de sensibilités distinctes (pathos : émotions, passions). Exigez donc de Bercy un dispositif totalement fiabilisé et transparent pour récupérer les 500 millions d’euros manquants. Mais nous ne voulons pas insister davantage ici sur cet argument, tout leibnitzien, qui rentre dans les considérations que nous devons développer un peu plus loin, à propos de la critique de l’idée d’espace. Si tout ceci est mis en œuvre, alors les millions de la transformation digitale qui paraissaient si obscurs deviendront des investissements rationnels, pertinents, justifiés qui permettront à tous de comprendre que la transformation est en bonne voie et que la création de valeur est en marche. On aboutirait ainsi à une hypothèse comme celle d’Eimer, d’après laquelle les variations des différents caractères se poursuivraient, de génération en génération, dans des sens définis. En Angleterre, on a proposé dernièrement de choisir tous les membres du service civil du gouvernement d’après un concours, afin d’obtenir pour ces emplois les personnes les plus intelligentes et les plus instruites qu’on puisse se procurer ; et on a beaucoup dit et beaucoup écrit pour et contre cette proposition. Quand on considère la futilité des motifs qui provoquèrent bon nombre d’entre elles, on pense aux duellistes de Marion Delorme qui s’entre-tuaient « pour rien, pour le plaisir », ou bien encore à l’Irlandais cité par Lord Bryce, qui ne pouvait voir deux hommes échanger des coups de poing dans la rue sans poser la question : « Ceci est-il une affaire privée, ou peut-on se mettre de la partie ? En d’autres temps et avec l’or, ceci s’appelait l’étalon or, dont la convertibilité avec les billets de banque était légale et clairement définie. Mais si l’on accorde, comme l’expérience en fait foi, que l’ensemble des images est donné d’abord, je vois très bien comment mon corps finit par occuper dans cet ensemble une situation privilégiée. Il faut mettre fin à la gestion saisonnière de la grande exclusion en proposant des solutions d’hébergement ou de logement dignes aux 140 000 personnes sans domicile, dont le nombre progresse chaque année.