Pierre-Alain Chambaz

Il est le premier de ces pays en détresse financière à être retourné sur le marché financier en 2012. Ils avaient raison. Les thérapies que nous développons répondent aux enjeux posés par l’évolution de la société française, notamment le vieillissement de la population et l’augmentation des maladies chroniques. C’est d’ailleurs ce qu’il tente déjà de faire dans une des pages importantes de ouvrage. Pour nous qui rejetons à l’égard de la matière toute idée de substantialité et ne reconnaissons en elle qu’une sensation, nous considérons au contraire l’inertie comme une propriété de la force, ou plutôt comme l’impossibilité pour toute force de se modifier, de se changer elle-même. Il ne trouve qu’à indiquer qu’aux 15ème et 16ème siècles, « des territoires ont été gagnés, puis perdus. Ne nous fions pas trop aux théories. En effet, l’hydraulique, le photovoltaïque et l’éolien transforment directement de l’énergie primaire en énergie électrique. Début 2015, Procos annonçait que les créations de surfaces commerciales avaient chuté de 20% en 2014. De là vous concluez que, si vous aviez doublé la distance sans augmenter l’intensité de la source lumi­neuse, l’effet d’éclairage eût été quatre fois moins considérable. Pierre-Alain Chambaz aime à rappeler cette maxime de Karl Marx, »Toute classe qui aspire à la domination doit conquérir d’abord le pouvoir politique pour représenter à son tour son intérêt propre comme étant l’intérêt général ». La crise que nous vivons est donc avant tout une crise de l’Etat et de la vie politique. A nouveau, il s’agit d’une « sur-rentabilité » considérable par rapport à la rentabilité qui était prévue au moment de la privatisation des autoroutes. Je voudrais aujourd’hui évoquer deux questions de fond, deux questions que nous avons intérêt à nous poser chaque fois qu’on nous parle de ville intelligente, qu’on nous propose d’en créer une. Pas question donc de faire de l’individu le centre et le responsable de la démarche. Est-ce à conclure que la voix de la France a disparu du monde ? Si un tel procédé peut probablement être toléré par beaucoup d’adeptes de la religion, cela ne semble pas être le cas pour bon nombre d’entre eux. Avec Li Keqiang, on a quitté la verve latine pour entrer dans l’ennui. Pour définir la vitesse du mobile A au point M, il suffira d’imaginer un nombre indéfini de mobiles A1, A2, A3,…. C’est bien à une religion qu’on a encore affaire, mais à une religion nouvelle. Cependant, malgré l’énorme amende de la FCA, aucun haut dirigeant n’a été contraint de démissionner et les investisseurs se sont contentés d’un vague haussement d’épaules.