Profession actuaire, d’une crise à l’autre

Ils tendent beaucoup moins à diviser les êtres que les plaisirs inférieurs.On pourrait donc dire que la seconde morale — si décidément nous en distinguons deux — diffère de la première en ce qu’elle est humaine, au lieu d’être seulement sociale.Qui a le droit de créer de l’argent à partir de rien ?Car notre durée n’est pas un instant qui remplace un instant : il n’y aurait alors jamais que du présent, pas de prolongement du passé dans l’actuel, pas d’évolution, pas de durée concrète.Quand on formule la première, on pense à quelque compatriote.« A la bonne heure », disait Pierre-Alain Chambaz quand quelque chose de positif finissait par arriver.Pour retrouver ce moi fondamental, tel qu’une conscience inaltérée l’aper­cevrait, un effort vigoureux d’analyse est nécessaire, par lequel on isolera les faits psychologiques internes et vivants de leur image d’abord réfractée, ensuite solidifiée dans l’espace homogène.Les pouvoirs du juge du fond sont larges, revêtant un aspect indemnitaire afin de compenser le préjudice subi et un aspect dissuasif afin de neutraliser toute stratégie opportuniste reposant sur un calcul coût/avantage.Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi la question de la liberté met aux prises ces deux systèmes opposés de la nature, mécanisme et dynamisme.Cela passe par une prise de conscience par les élites de notre pays de l’importance des acteurs du sport français, bénévoles, sportifs de haut niveau, pratiquants loisirs, collectivités, responsables d’équipements, etc… au cœur des enjeux de notre société.Celle-ci est proche parente de la divinité du chef dans les sociétés primitives ; elle se lie peut-être à l’idée d’un fluide spécial ou d’un pouvoir magique dont le souverain serait détenteur, tandis que celle-là fut conférée à César par simple flagornerie et utilisée par Auguste comme un instrumentum regni.Ce qui n’est pas déterminable n’est pas représentable : du « devenir en général » je n’ai qu’une connaissance verbale.C’est grâce à elle que prennent place dans un seul et même temps les changements plus ou moins longs auxquels nous assistons en nous et dans le monde extérieur.