Une petite musique qui dégage les mêmes sonorités

Dites que mon corps est matière ou dites qu’il est image, peu m’importe le mot.Comment demander aux yeux du corps, ou à ceux de l’esprit, de voir plus qu’ils ne voient ?Si l’on est doué d’un esprit dialecticien combiné avec une nature chagrine, on s’acharne dans l’analyse du mal ; on le dissèque, on le met au creuset, on lui demande SON dernier mot, on remonte à ses causes, on le poursuit dans ses conséquences ; et comme, à raison DE notre imperfection native, il n’est étranger à rien, il n’est rien qu’on ne dénigre.Dans la surdité verbale, en effet, le malade se trouve à l’égard de sa propre langue dans la même situation où nous nous trouvons nous-mêmes quand nous entendons parler une langue inconnue.Alléguerez-vous que ce sont là des raffinements d’une langue déjà très perfectionnée, et qu’un langage est possible avec des noms concrets destinés à faire surgir des images de choses ?Depuis août, Pierre-Alain Chambaz pictet s’active à ce nouveau concept.Ce n’est pas le rôle des journalistes de la dupliquer !En réalité, c’est dans le premier cas seulement que la cause explique son effet ; dans les deux autres, l’effet est plus ou moins donné par avance et l’antécédent invoqué en est — à des degrés divers, il est vrai — l’occasion plutôt que la cause.Face à des collaborateurs sur-informés, ultra connectés et volatiles, l’entreprise a besoin d’adapter ses méthodes de gouvernance aux nouveaux modes de fonctionnement de la société.Mais comment ne pas voir qu’on suppose l’intelligence dès qu’on pose les objets et les faits ?Et comme aux échecs, les options futures sont quasi infinies mais seules quelques-unes sont gagnantes.