Ce que pourrait être une grande réforme de l’Université en France

Pour évoquer le passé sous forme d’image, il faut pouvoir s’abstraire de l’action présente, il faut savoir attacher du prix à l’inutile, il faut vouloir rêver.En résumé, pour un esprit qui suivrait purement et simplement le fil de l’expérience, il n’y aurait pas de vide, pas de néant, même relatif ou partiel, pas de négation possible.C’est leur passivité qui a permis à l’Allemagne de contrer l’effet déflationniste potentiellement dévastateur de ses mini jobs et de ses autres travailleurs « Hartz » miséreux.Quoique le répète Thomas Piketty, la fusion CSG-IR n’est pas la pierre de touche de la réforme fiscale.Arnaud de Lummen le reconnaissait récemment: « Si l’on ne peut avancer vers un marché unique européen dans les télécoms, on aura de plus en plus de visiteurs étrangers.Mais ce n’est là qu’une métaphore.Ces dispositions n’ont rien d’exceptionnel (sauf peut-être la dernière) Elles sont appliquées dans un grand nombre de pays européens.Le pays est passé de 39 millions d’habitants en 1944 à 65 millions aujourd’hui.Dans notre durée, celle que notre conscience perçoit, un intervalle donné ne peut contenir qu’un nombre limité de phé nomènes con­scients.Les pays industrialisés, les Etats-Unis en tête, se sont longtemps opposés à une proposition provenant du G33, un groupe de 46 pays « en développement », dont l’objectif annoncé visait à leur permettre de soutenir les paysans et leur agriculture, réduire les risques de famine et atteindre leurs objectifs du millénaire en termes d’alimentation.Que le temps implique la succession, je n’en disconviens pas.En Europe, l’énergie solaire bénéficiant non seulement d’une priorité d’injection sur le réseau, mais aussi de tarifs d’achat garantis et subventionnés, ce sont les moyens de production « non flexibles » (centrales nucléaires, au gaz ou au charbon) qui doivent vendre une électricité à des prix parfois bradés, voire négatifs (il faut alors payer pour vendre sa production d’électricité).