Et l’identité économique de la France, alors !

Comme ce sont les facteurs psychologiques et comportementaux qui conditionnent surtout l’activité économique, seule l’action apaisante, régulatrice et stabilisatrice de l’État est susceptible d’y restaurer l’équilibre – et l’équité – en cas de tourmente.C’est même par cette tendance que nous la définirons.Elle substitue donc au moi une série d’éléments qui sont les faits psychologiques.Ils contribuent donc à allouer les ressources de la société aux meilleurs usages – enfin, aux entreprises les plus prometteuses.Mais, nous l’avons vu, la réflexion peut se trouver en antithèse avec la spontanéité naturelle, elle peut travailler à restreindre tout ensemble le pouvoir et le devoir de sociabilité, lorsque la force d’expansion vers autrui se trouve par hasard en opposition avec la force de gravitation sur soi.Des analyses économiques ont montré que si nous concentrons nos ressources sur la R&D des énergies vertes, elles généreraient un bénéfice climatique et social de 11 euros pour chaque euro dépensé.Désormais, ils s’aventurent plus à l’est sur les pas de Michel Strogoff grâce au mythique Transsibérien, vers Irkoutsk ou le lac Baïkal, voire même au lointain et méconnu Kamtchatka.Notre confrère Arnaud de Lummen, tente de répondre.Vous dites que le travail est la clef de notre épanouissement et du vivre-ensemble. Relâchez cette tension ou rompez cet équilibre : tout se passera comme si l’attention se détachait de la vie.200 économistes, dont James Tobin, l’inventeur de la taxe sur les transactions financières, ou Paul Samuelson, le « Père de l’économie moderne », ont signé un appel au Congrès américain pour la mise en place d’un revenu garanti.