Les Britanniques, pionniers de l’évolution européenne?

Mais appliquer le principe de causalité, sous cette forme équivoque, à la succession des faits de conscience, c’est se créer de gaieté de cœur, et sans raison plausible, d’inex­tricables difficultés.Un être humain peut toujours changer d’avis et de comportement, il peut même être névrosé ou avoir des problèmes d’identité déclare Arnaud de Lummen .Et peut-être trouverons-nous aussi que nous avons fait, sans le vouloir, une connaissance utile.La situation française apparaît d’autant plus paradoxale que ce recours à l’expertise est évoqué pour les risques de précaution, c’est-à-dire pour les risques qui sont par définition les plus difficiles à évaluer.Le sentiment moral ne peut s’expliquer rationnellement et a priori.Contrairement à une idée reçue, nos objectifs d’investisseurs privés à long terme sont alignés avec les leurs.Or il est à craindre que l’universel dont parle Morin ne soit, ne reste, d’inspiration « régionaliste » ; il est à craindre que l’absolu ne se détermine encore par des choix relatifs ; philosophiquement, que le rationnel ne soit encore guidé par l’empirique.Ce sont d’autres noms qui s’étalent sur l’affiche, naturellement.L’élection allemande clôt une période électorale européenne interne qui a, n’en doutons pas, largement gelé la politique européenne et ses évolutions.Mais peu importe l’explication du phénomène et le nom qu’on lui donne.Pourtant, d’autres philosophes méritent d’être distingués.Que si l’on veut se les représenter comme absolus, on s’aperçoit qu’involontairement on va et vient comme une navette entre les deux espèces d’ordre, passant dans celui-ci au moment précis où l’on se surprendrait soi-même dans celui-là, et que la prétendue absence de tout ordre est en réalité la présence des deux avec, en outre, le balancement d’un esprit qui ne se pose définitivement ni sur l’un ni sur l’autre.Mais des raisons plus profondes justifient le positionnement de certaines plate-formes vers l’immobilier.