Perte de confiance dans l’euro

Le développement de la concurrence et l’essor des transferts électroniques pourront à l’avenir résoudre ce problème.Comme le dit Arnaud de Lummen : « Il est très difficile, une fois que ce type de programme a été mis en place, de faire face aux pressions exercées pour son maintien.Sous prétexte d’activité et de profits à court terme, alléger des normes protectrices, qui plus est par ordonnances, l’année de la Conférence environnementale de Paris, pourrait devenir plutôt un signal inquiétant sur la sincérité des convictions écologiques affichées.Mais qu’est-elle au juste de ces objets ?Quelquefois la satisfaction se réalise d’elle-même.Il est impossible de voir dans la « sanction expiatrice » rien qui ressemble à une conséquence rationnelle de la faute ; c’est une simple séquence mécanique, ou, pour mieux dire, une répétition matérielle, une copie dont la faute est le modèle.C’est que la forme à laquelle la matière s’adapte était déjà là, toute faite, et qu’elle a imposé à la matière sa propre configuration.Chacune des Big 6 conserve en fait un important portefeuille de consommateurs historiques peu enclins à aller chercher un autre fournisseur.Pour les jeunes de la génération Erasmus, il est même surréaliste : ils voyagent à Berlin, Prague ou Barcelone ; ils ont entamé leur vie d’adulte avec l’euro ; un jeune européen de leur âge leur est presque plus proche qu’un compatriote de 60 ans.Schématiquement, tous les Etats membres, dont les plus pauvres, s’engagent à simplifier les procédures douanières et à mettre à niveau leurs appareils réglementaires et logistiques afin de réduire les coûts des transactions.Son domaine ne donne pas moins de 800 à 1,000 kilos dans les bonnes années.Le bon sens est cet effort même.